Synchroniser des contacts Exchange avec NETsec GALsync (première partie)

Si votre entreprise possède plusieurs sites en France ou à l’international, vous pouvez avoir besoin de synchroniser les contacts Exchange entre sites afin de synchroniser – par exemple – les alias SMTP et éviter les doublons ou tout simplement permettre à vos utilisateurs internes d’être en mesure de joindre un contact distant grâce à la liste d’adresses globale ainsi enrichie.

Aujourd’hui, nous voulons répliquer notre GAL (Global Address List) vers et depuis un autre site. Nous utiliserons pour cela le produit GALSync édité par la société NETsec.

Préparer Active Directory

Récemment, je vous ai expliqué comment Effectuer une délégation de contrôle sur une unité d’organisation avec Active Directory 2003. Suivez attentivement la procédure puisqu’elle a été écrite dans le but de vous permettre d’utiliser les bons paramètres pour illustrer cet article. Pour résumer, le premier objectif est le suivant :

  • Créer une OU GALSync dans l’organisation Active Directory qui recevra la synchronisation distante
  • Créer un compte cpt.galsync qui servira de compte de service aux opérations
  • Créer et supprimer des objets contacts dans cette OU et permettre l’héritage

Une fois la procédure suivie, il nous reste à attribuer la délégation de droits supplémentaires pour le bon fonctionnement des opérations.

Donnez le contrôle total aux Objets Contact.

Donnez ensuite la possibilité aux Objets Utilisateurs de lire toute les propriétés.

Le but de l’opération est d’arriver à cumuler simultanément autant d’autorisations spéciales personnalisées que nécessaire. Dans la capture écran ci-dessous, on retrouve bien les droits que l’on vient d’appliquer ainsi que ceux de la procédure précédente.

Installation de GALSync

Que vous ayez une licence ou non, vous devrez tout d’abord télécharger une version d’évaluation de GALsync. Puisque nous utiliserons une synchronisation par e-mail sans autre artifice, je vous propose la configuration suivante pour déployer GALSync.

  • Windows XP SP3
  • Outlook 2003 SP3
  • .NET 2.0

Aucun problème particulier pendant l’installation, si ce n’est que vous devrez à ce moment-là choisir le compte avec lequel faire tourner l’application. Idéalement, un compte de service dédié devra être utilisé.

Il est probable que l’assistant vous demande d’installer un composant MAPI (voir Glossaire) pour GALsync. Cliquez sur Oui.

Une fois l’installation terminée, vous pourrez observer un nouveau service GALsyncService démarré en automatique.Vérifiez que le service s’exécute bien avec le compte de service que vous avez défini.

Avant de commencer les opérations de synchronisation, entrez la licence si vous en possédez une.

La prise en main du produit est plutôt aisée. Je vous invite néanmoins à lire la documentation relative au produit pour obtenir toutes les réponses aux questions que vous vous poserez.

La suite de l’article concernera toutes les étapes de configuration de GALsync et sera en ligne le 17 mars 2010.

, ,

  1. Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :