Créer un disque virtuel sur une baie MD3000 avec Dell Modular Disk Storage Manager

Lorsque vous ajoutez des disques à une baie Dell MD3000, soit vous utilisez ces nouveaux disques les agréger à un pack RAID existant (soumis comme toujours à conditions…), soit vous pouvez vous en servir pour créer un nouveau pack RAID, c’est ce qui nous intéressera ici. Précisons aussi quelques éléments : la tête de pont de la baie sera un Dell NX1950 avec Windows Unified Data Storage Server 2003 et les outils Modular Disk Storage Manager ainsi que Microsoft iSCSI Software Target intégrés.

Pour débuter, lancez votre interface Modular Disk Storage Manager puis, dans l’onglet Outils, servez-vous par exemple de l’option Faire clignoter les disques physiques pour vous assurer que les disques que vous venez de rajouter sont bien ceux avec lesquels vous allez travailler.

Après avoir cliqué sur le menu, donc, vous retrouverez la liste de tous les disques physiques présents dans le tiroir de la baie. Repérez ceux qui vous intéressent pour créer un nouveau disque virtuel. Ici on sélectionne les disques 0, 1, 2 et 3 qui ont un statut Non attribué. Afin de les repérer visuellement sur la baie, on clique sur le bouton Clignotement, ce qui aura pour effet de faire clignoter leur diode à intervalle régulier.

On sait désormais que 4 disques sont disponibles pour créer un nouveau volume, cela nous permettra de créer un disque virtuel en RAID 5. Nous allons donc revenir dans la gestion du stockage de la baie (onglet Configurer) et cliquer sur Créer des groupes de disques et des disques virtuels.

Choisissez l’option Groupe de disques : Créer un nouveau groupe de disques en utilisant la capacité non configurée de la matrice de stockage.

Ensuite, donnez un nom au groupe de disques (par exemple RG-VMFS4) et choisissez l’option Manuel (Avancé) : Sélectionnez des disques physiques pour obtenir la capacité du nouveau groupe de disques.

Vous pouvez à présent sélectionner votre niveau de RAID et les disques qui feront partie de votre disque virtuel.

Une fois vos disques ajoutés, vous avez la possibilité de Calculer la capacité totale afin de déterminer si l’espace disque final sera en phase avec vos attentes. C’est assez pratique dans le sens où cela peut vous faire modifier vos choix si d’aventure ils étaient imparfaits, plutôt que de continuer les opérations pour les refaire par la suite.

Le groupe de disques est créé, vous pouvez passer à la création du disque virtuel. Sélectionnez pour cela l’option Créer un disque virtuel à partir d’un nouveau groupe de disques.

Je vous conseille de choisir la capacité maximum. Donnez-lui ensuite un nom (par exemple VD-VMFS4), puis choisissez qu’il agisse comme un disque virtuel de Système de fichiers (typique).

L’adressage immédiat est un terme un peu barbare pour en fait indiquer que vous désirez associer le disque virtuel à la baie de votre choix. Remarquez le nom de l’hôte Dell, vous vous apercevrez que son identifiant est en fait son Service Tag unique. Donnez enfin un numéro de LUN, idéalement à la suite du dernier numéro précédemment attribué.

A la suite des groupes de disques et des disques virtuels déjà créés, votre nouvelle configuration apparaît. Une icône d’horloge indique qu’une opération est en cours sur le disque virtuel.

Rendez-vous dans l’onglet Récapitulatif de votre interface Dell Modular Disk Storage Manager. L’état de la baie indique bien une opération.

Lorsque l’on clique dessus, on observe bien l’initialisation du disque virtuel VD-VMFS4 sur le Groupe de disques RG-VMFS4, d’où l’icône d’horloge que nous avions remarqué plus tôt.

Une fois les opérations d’initialisation terminées, il faudra se rendre dans la Gestion des disques Windows pour formater le disque. Cette opération est classique, on ne s’attardera pas dessus. Pour continuer l’illustration, on lui donnera le nom VMFS4 sur I:

Votre formatage terminé, le nouveau lecteur apparaît dans l’explorateur Windows.

Il est temps de lancer l’interface Microsoft iSCSI Software Target, partie Périphériques, et de repérer notre disque Non alloué. Vous avez probablement l’impression que vous passez votre temps à initialiser et à allouer ce disque…rassurez-vous c’est la dernière fois ! Faites un clic droit sur le disque et sélectionnez Créer un disque virtuel.

Un assistant vous demandera quelques informations évidentes dont nous ne parlerons pas ici. Il vous demandera en outre de spécifier des cibles iSCSI à déterminer pendant la création du disque virtuel. Cela fera l’objet d’un autre article donc nous nous abstiendrons pour l’heure.

La seule information qui est vitale ici, c’est le chemin sur lequel créer notre disque virtuel, car pour Windows, le disque virtuel n’est qu’un fichier .vhd (et son pointeur .cbm). Nous spécifierons donc le chemin complet, sur la nouvelle partition créée.

Cela se manifeste par les deux fichiers attendus dans la partition I:

Toutes les opérations sont terminées et notre disque est enfin accessible. Juste un mot pour finir. Observez le message Windows Espace disque faible. Pas très malin comme information étant donné que l’on n’a effectivement plus de place au sens Windows du terme, justement car on a alloué toute la taille du LUN à notre disque virtuel pour…maximiser l’espace ! Bon, il faut juste le savoir et on vit avec.

Comme je le disais précédemment, un prochain article expliquera comment ajouter des cibles iSCSI via l’interface Windows prévue à cet effet avec Windows Unified Data Storage Server 2003.

,

  1. Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :