De l’importance du filesystem ESX vmkcore

On parle souvent des points de montage et du partitionnement d’un hôte ESX (lisez d’ailleurs l’article qui traite le point) sans jamais prendre réellement le temps d’expliquer certaines subtilités dont le vmkcore fait partie. Nous allons donc nous attacher à expliquer en quoi ce filesystem sert votre hôte ESX. Sachez tout d’abord que son traitement varie entre ESX 3.x et vSphere. En effet, avant il fallait créer le filesystem à 100mo alors qu’aujourd’hui c’est une opération prise en charge par l’installeur graphique de vSphere.

Dans la documentation d’installation VMware, vmkcore est décrit comme VMKernel Panic Location. Les utilisateurs de linux ou de Mac OSX seront familiers avec ce terme. En gros, le VMKernel qui subit un Kernel Panic écrit les informations de débug dans le vmkcore. En ce sens, ce filesystem – uniquement accessible par le VMKernel – ne sera utilisé que s’il crashe. Quand vous avez la malchance que ça vous arrive, cela se manifeste par un Purple Screen Of Death (PSOD) dont voici un exemple ci-dessous :

psod

Les Kernel Panic sont principalement générés par des problèmes matériels de CPU ou de RAM. L’ESX qui rencontre une défaillance écrit donc les core dumps du VMKernel dans ce filesystem et, lors du prochain démarrage réussi, extrait puis compresse automatiquement ces données (tar.gz) dans /root grâce au process vmkdump.

L’utilitaire fdisk permet d’obtenir des informations sur les disques. Tapez la commande fdisk -l pour lister les types de partition. Vous retrouvez bien vmkcore

[root@esx ~]# fdisk -l

Disk /dev/sda: 1023 MB, 1023934464 bytes
62 heads, 32 sectors/track, 1008 cylinders
Units = cylinders of 1984 * 512 = 1015808 bytes

 Device Boot      Start         End      Blocks   Id  System
/dev/sda1               5         930      917504    5  Extended
Partition 1 has different physical/logical beginnings (non-Linux?):
 phys=(4, 0, 1) logical=(4, 8, 1)
Partition 1 has different physical/logical endings:
 phys=(899, 61, 32) logical=(929, 1, 32)
/dev/sda4   *           1           5        4080    4  FAT16 <32M
Partition 4 has different physical/logical endings:
 phys=(3, 61, 32) logical=(4, 7, 32)
/dev/sda5               5         263      255984    6  FAT16
/dev/sda6             263         521      255984    6  FAT16
/dev/sda7             521         634      112624   fc  VMware VMKCORE
/dev/sda8             634         930      292848    6  FAT16

Partition table entries are not in disk order

Disk /dev/sdb: 146.1 GB, 146163105792 bytes
255 heads, 63 sectors/track, 17769 cylinders
Units = cylinders of 16065 * 512 = 8225280 bytes

 Device Boot      Start         End      Blocks   Id  System
/dev/sdb1   *           1         140     1124518+  83  Linux
/dev/sdb2             141         154      112455   fc  VMware VMKCORE
/dev/sdb3             155       17769   141492487+   5  Extended
/dev/sdb5             155       17769   141492456   fb  VMware VMFS

Peut-être avez-vous remarqué deux vmkcore ? C’est tout simplement car le premier disque (dev/sda) de 1023Mo correspond à l’installation d’un ESXi embarqué sur une carte SD de l’hôte ESX tandis que le deuxième est celui qu’on attend, sur la partition /dev/sdb de 146Go.

  1. Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :