Articles tagués iSCSI

Importer des probes spécifiques dans Dartware InterMapper

Le logiciel InterMapper est livré avec bon nombre de probes (sondes) qui vous permettent de monitorer la plupart de vos équipements. Pour des besoins plus spécifiques, vous pouvez soit développer vos propres probes, soit vous servir de celles envoyées par des utilisateurs sur la page internet de l’éditeur. Pour cela, rendez-vous sur le site et naviguez dans le menu Support > User Contributed Probes. Vous y trouverez des probes aussi pratiques que variées. Pour illustrer cet article, nous téléchargerons une probe de stockage Dell EqualLogic qui permet d’avoir une vue optimale des baies de stockage SAN iSCSI.

Une fois votre probe téléchargée, dézippez-la. Vous obtenez un fichier com.mindshift.snmp.dell.equallogic.ps que vous aurez simplement à importer dans InterMapper via le menu File > Import > Probe. Une fois l’import terminé, un message vous confirmera la réussite (ou pas) de l’opération. Comme toujours avec InterMapper, chaque événement est loggué dans le journal des événements de l’application si vous voulez connaître plus en détail ce que fait le backoffice.

Notez que nous aurions très bien pu aller glisser-déposer la probe directement dans le répertoire Probes du logiciel. C’est une souplesse assez appréciable…

Maintenant que votre nouvelle probe est installée, vous pouvez observer qu’elle apparaît dans la liste des sondes disponibles.

Quelques réglages sont proposés. Comme toujours, SNMPv1 sera le plus accessible. Les baies Dell EqualLogic disposant de l’authentification SNMPv3, vous pourrez également choisir ce paramétrage selon votre politique de sécurité.

L’information qui nous intéresse surtout concerne le SAN ID que toute baie EqualLogic possède. Si vous ne le remplissez pas, votre baie renverra des informations partielles et l’intérêt de la probe sera réellement limité. Voici une baie dans laquelle le SAN ID n’a pas été renseigné. Remarquez toutes les informations manquantes.

Comment connaître le SAN ID alors ? Faites pour cela un clic droit sur votre trigger préalablement ajouté dans InterMapper puis choisissez SNMPWalk. Tapez l’OID suivant : 1.3.6.1.4.1.12740.2.1.1.1.9.1

Cela aura pour effet de collecter les données qui nous intéressent sur la baie. En l’occurrence, repérez la suite de chiffres accolée à l’OID que vous venez de taper.

Retournez à présent dans la configuration de votre probe et renseignez la suite de chiffre correspondant au SAN ID de votre baie. Immédiatement, les informations retournées prennent une toute autre allure.

Vous pouvez maintenant tirer pleinement parti de votre User Contributed Probe. N’hésitez pas à régulièrement consulter les ajouts des utilisateurs de la communauté InterMapper pour obtenir de nouvelles probes !

, , ,

Poster un commentaire

Cloner un replica d’une baie Dell EqualLogic PS4000 en volume

Lorsque vous mettez en place un plan de reprise d’activité avec une réplication matérielle entre deux baies EqualLogic PS4000, vous devez définir une politique de sauvegarde qui correspond à vos impératifs de production. Pour l’exemple d’aujourd’hui, nous avons défini une réplication journalière et nous voulons restaurer le volume PRD1-LUN0 à la date du 01/02/10.

Pour sélectionner un replica, passez par le menu Replication Partners puis sélectionnez votre partenaire de réplication. Ensuite, sélectionnez l’onglet Inbound puis repérez le replica à utiliser. Une fois le bon replica sélectionné, cliquez sur Clone replica dans la partie Administration. Cela a pour effet de lancer un assistant.

Donnez un nouveau nom et éventuellement une description au volume que vous désirez remonter puis cliquez sur Next.

Si un message en rouge indique Volume reserve is less than current use, cela signifie que le clone tente de créer du thin provisionning (observez la case à cochée grisée…) alors que ce n’est pas possible à ce moment car 100% de la place disque du LUN est déjà vue comme utilisée dans le replica. Passer outre n’est pas bloquant. Autrement, on peut déplacer les curseurs pour faire disparaître le message (voir plus bas).

Ici, on a simplement déplacé les curseurs et le message a disparu.

L’étape 3 permet de créer les accès iSCSI au volume que l’on remonte. Soit on sélectionne No access pour ne créer aucun accès dans l’immédiat, soit on peut préférer Restricted access et renseigner par exemple la valeur Limit access to iSCSI initiator name afin de rentrer l’IQN d’un hôte auquel on présentera le nouveau volume. Notez qu’à cette étape, seul un accès est autorisé. On pourra bien sûr en rajouter plus tard…

Enfin, on choisi un accès en lecture-écriture. On aurait également pu cocher la case Allow simultaneous connections from initiators with different IQN names pour autoriser plusieurs connexions à un hôte avec plusieurs IQN définis. Terminez ensuite l’assistant en vérifiant vos réglages puis en cliquant sur Finish.

Un volume apparaît désormais dans la section Volumes du Group Manager. Il est exploitable comme n’importe quel volume et contient les mêmes informations que le volume répliqué, à la date choisie.

Avant de tenter la présentation iSCSI, si vous êtes sous VMware ESX 3.5, assurez-vous d’avoir modifié les paramètres avancés de votre hôte dans l’onglet Configuration > Advanced Settings (dans la partie Sotfware) et de changer l’option LVM > LVM.EnableResignature de 0 à 1 pour éviter que le volume puisse être candidat à un reformatage VMFS (une fois les fichiers récupérés, pensez à modifier l’option de nouveau !). Sous VMware vSphere, cette option n’existe plus.

Lorsque qu’enfin vous présentez votre volume iSCSI (lisez cet article qui traite le point), vous pouvez observer qu’il prend un nom par défaut qui vous permet de repérer qu’il s’agit d’un volume "snapshoté".

, , , , ,

Poster un commentaire

Créer et présenter un LUN avec une baie Dell EqualLogic PS4000 et VMware ESX 3.5

Rappel : pour présenter un volume iSCSI à un hôte (ici ce sera un ESX), on suit le cheminement classique disque physique > Raid Group > LUN

Création de la LUN

Rendez-vous dans l’utilitaire Java de configuration de votre baie EqualLogic. Cliquez sur la partie Volumes puis Create Volume.

create_volume

Dans notre cas, étant donné qu’un seul Raid Group existe (RG0), le nouveau volume sera créé dedans par défaut.

creation_lun

On crée un volume de 1175 Go, soit à peu près la moitié de la taille utile totale de 2.35 TB (la deuxième moitié correspond d’après mes tests à 1228 Go). Sauf utilisation bien spécifique, on n’utilise pas la fonction de Snapshot. Ainsi, on garde plus d’espace disque pour le stockage de ressources en production.

sizing_lun

Pour l’instant on ne s’attache pas à créer d’accès iSCSI. Les seules informations dont on s’occupe sont l’accès à la LUN en lecture et écriture (Set read-write) et la possibilité pour plusieurs initiateurs d’y accéder (Enable shared access to the iSCSI target from multiple initiators). En effet, peu de cas impliquent l’utilisation d’un stockage centralisé pour un seul hôte…

acces_iscsi_lun

La LUN de 1.15 TB est désormais en ligne dans le Raid Group RG0.

recap_lun

Configuration de la présentation iSCSI

Dans le VIC, allez sur un hôte ESX, onglet Configuration, puis repérez la partie Storage Adapters. Dès lors on obtient l’information qui nous intéresse : l’identifiant iSCSI de l’hôte.

initiator_esx

De retour dans l’interface de gestion de votre baie, copiez-collez la chaîne de caractères dans la partie Limit access to iSCSI initiator name et validez.

acces_initiator

Cela a pour effet de créer une access list basée sur le nom de l’initiateur indiqué. Vous pouvez en rajouter autant que vous le désirez.

access_list

Enfin, notez l’adresse IP (fonctionne un peu comme une VIP) du groupe de baies EqualLogic. Si vous en avez plusieurs en pile, ce sera le moyen de communiquer simplement et de façon centralisée avec les hôtes ESX.

ip_group

Présentation de la LUN dans l’hôte ESX

Retournez dans le VIC, toujours dans la partie Storage Adapters, et cliquez cette fois sur Properties…. Ajouter à présent l’adresse IP de votre groupe de baies sur le port 3260 (port iSCSI par défaut)

dynamic_discovery

Ne reste plus qu’à cliquer sur Rescan… pour rafraîchir les connexions iSCSI vers les targets déclarées. Si vous avez bien suivi les opérations précédentes, vous devez voir apparaître la ou les LUN(s) créée(s).

iscsi_target

, , , , ,

Poster un commentaire

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.